© 2019 par ZinesDeFrance et pour tous les supporters.

  • Facebook Classic
  • @1jour1zine

Résumé du mouvement à 

Sochaux

La Tribune Nord Sochaux a accepté de nous dresser un rapide panorama de l'histoire du supporterisme à Sochaux, afin de mieux comprendre les différentes publications qu'il y a eu dans ce club.

Généalogie des groupes de supporters et de leurs parutions papiers à Sochaux

 

Dans la Cité des Princes, la mouvance active du supportérisme naît à la fin des années quatre-vingt. Elle prend place une petite décennie durant dans l'ancien Bonal puis migre vers une enceinte rénovée, agrandie, modernisée et inaugurée en 2001, et qui borde depuis toujours les usines Peugeot. De 1999 à 2001, les principaux groupes Sochaliens doivent changer de tribunes, de secteurs, en fonction des travaux, avant de s'installer longuement en Seconde Nord (pour les Joyriders Sochaux 1996 et la Banda Ultra' Sochaux 2003). La descente en Populaire se fera crescendo : la saison 2014-2015, première en deuxième division depuis plus d'une décennie, se fera d'abord, pour ce qui reste de la frange active, dans un quart de virage du gradin nord. Cette descente sera actée et réellement concrète, effective, efficace, en 2015 via la création de la Tribune Nord Sochaux, s'installant alors dans le bloc central, derrière les buts (Bloc C), et donnant un logique nouvel élan à l'ambiance et au soutien derrière les Jaune & Bleu du FCSM.

Il y a plusieurs filiations au sein de ce supportérisme actif. D'une part, celle qui va des Ultras Sochaux 1992 à l'actuelle Tribune Nord Sochaux (2015) en passant par les Indépendants Virage Sud 1995 et les Joyriders Sochaux 1996. D'autre part, celle des groupes construits à côté de cette filiation principale : les 100% Sochaux puis les Banda Ultra’ Sochaux 2003 et aujourd’hui la Veille Garde. Par ailleurs, hors de ces deux filiations étroitement liées (car occupant souvent le même secteur et ayant de communs bons rapports), les Crazy Lions 1992 tiennent la barre d'un supportérisme plus modéré, voire lambda, aux côtés du Supporter Club. Et, enfin, en tribune sud, depuis la fin des années 2000, deux petits groupes assurent une activité : le Val 70 (aujourd’hui auto-dissous) et les Bonal Boys.

Aujourd'hui, la Tribune Nord Sochaux est le groupe moteur du stade Bonal avec deux cents membres et six cents personnes, lors de chaque match, en Bloc C, une tribune-debout. A côté, le Supporter Club occupe une légère extrémité du gradin. En face, dans un coin de la tribune sud, à l'opposé du parcage visiteur, les Bonal Boys animent tant bien que mal cette partie de l'enceinte.

Depuis 1992, des parutions papiers (fanzines et/ou feuilles infos) sont créées par les groupes précédemment cités. Les Crazy Lions publient Crazy Lions News au début de cette décennie 1990. Mais ce sont surtout les Ultras Sochaux, avec Gialloblu, qui se font remarquer avec six numéros étalés de septembre 1992 à novembre 1993. Leur section Jura-Suisse, la Rorak'Ultra, fait paraître trois numéros de The Pocket en 1993. Puis vient le tour du très bon Kaos Gialloblu, aka KGB, avec treize numéros parsemés d'août 1996 à mai 2000. Ils seront d'ailleurs à l'origine du fanzine RSRA, Sierra Maestra, qui publie huit numéros de 1999 à 2005. Les 100% Sochaux font paraître, quant à eux, quatre opus de 100%, leur fanzine, entre octobre 2000 et la fin d'année 2002. Et vient ensuite le tour de Wurtemberg, grand frère de l'actuel Téheness Mag', avec des parutions de qualité et pas moins de sept numéros d'octobre 2002 à septembre 2004, suivis par deux opus tardifs (l'un à la fin de l'année 2008, l'autre au début de l'année 2009). Une décennie plus tard, en juin 2018, naît Téheness Mag', le fanzine de la Tribune Nord Sochaux, avec un numéro pilote, le #0, qui comprend entre autres un immense dossier sur ce qu'est un fanzine (possibilités d'existence, rôles, enjeux). En juin 2019 paraît son petit frère, le #1, qui suit le modèle du test précédent : deux-cents pages tout en couleurs sur du papier glacé avec des articles variés, allant des CR's classiques et toujours très amusants aux articles plus réflexifs comme avec le dossier central sur le récent boycott du FCSM par la TNS ou encore avec une longue étude sur la place des femmes dans le mouvement ultra'. Les membres-auteurs d'articles se font moins timides au fur et à mesure et n'hésitent plus à prendre la plume ; une véritable culture du fanzine semble (re)prendre crescendo dans les rangs de la Nord.

Enfin, notons au passage que les Joyriders Sochaux 1996 publiaient une feuille info de qualité, qui plus est régulière, avec la fameuse entête dérivée du paquet d'OCB Slim. La Tribune Nord Sochaux s'en est directement inspirée avec, depuis quelques années, Le Rugissement de la Nord, qui tente de cerner l'actualité en préservant cette merveille qu'est le support papier dans nos gradins.

 

Thib',

Tribune Nord Sochaux.

(Merci à la Tribune Nord Sochaux pour cette contribution)

Revenir à la liste des groupes pour :